copier

copier

copier [ kɔpje ] v. tr. <conjug. : 7>
XIVe; de copie
1Reproduire (un écrit). calquer, dupliquer, recopier, reproduire, transcrire. Copier fidèlement un texte, un passage important. noter, relever. Copier de la musique. Copier qqch. au propre, au net. recopier. Dr. Copier un acte. expédier, grossoyer. Loc. fam. Tu me la copieras ! (sous-entendu afin que je m'en souvienne) :on ne m'y reprendra pas.
(1863) Reproduire frauduleusement (le texte d'un livre, le devoir d'un autre). Un passage copié dans tel livre, chez tel auteur. prendre. Il a copié le manuel. piller, pomper. Par ext. Copier un auteur. démarquer, pasticher, plagier. Intr. Il a copié sur son voisin. Il copie. tricher.
2(1636) Reproduire (une œuvre). imiter. « On n'a plus sous les yeux que les œuvres des anciens maîtres, et on les copie » (Taine).
Vieilli Reproduire exactement. « La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer ! » (Balzac). Copier frauduleusement un logiciel. pirater.
3(1656) Imiter (qqn, ses manières). contrefaire, mimer, singer. « Il vivait dans l'ombre de cet homme extraordinaire, imitant ses façons de parler, copiant, sans le vouloir, la silhouette fameuse » (Duhamel).
⊗ CONTR. Créer, inventer.

copier verbe transitif (latin médiéval copiare, reproduire un écrit) Reproduire par écrit un texte, en faire une ou plusieurs copies ; recopier, transcrire : Copier un poème, un document. Reproduire frauduleusement le travail écrit d'un autre, une partie d'un ouvrage, etc., ou s'en inspirer indûment : Copier sur son voisin. Reproduire une œuvre avec ou sans intention frauduleuse ; s'inspirer très fortement d'un artiste, l'imiter : Copier les dessins des maîtres. Imiter quelqu'un, un groupe, leurs actions : Ils copient les Américains. Répéter exactement quelque chose, en être une imitation, une réplique : Leur politique copie en tous points la nôtre.copier (citations) verbe transitif (latin médiéval copiare, reproduire un écrit) Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Un artiste original ne peut pas copier. Il n'a donc qu'à copier pour être original. Le Rappel à l'ordre Stockcopier (difficultés) verbe transitif (latin médiéval copiare, reproduire un écrit) Conjugaison Attention aux deux i à l'imparfait et au subjonctif présent : (que) nous copiions, (que) vous copiiez. ● copier (expressions) verbe transitif (latin médiéval copiare, reproduire un écrit) Familier. Vous me la copierez, voilà quelque chose de peu banal dont je tiens à me souvenir. Machine à copier, machine permettant la fabrication, en une seule opération, d'un ou plusieurs objets rigoureusement conformes à un modèle. ● copier (homonymes) verbe transitif (latin médiéval copiare, reproduire un écrit)copier (synonymes) verbe transitif (latin médiéval copiare, reproduire un écrit) Reproduire par écrit un texte, en faire une ou plusieurs...
Synonymes :
Reproduire frauduleusement le travail écrit d'un autre, une partie d'un...
Synonymes :
- pomper (argot scolaire)
Reproduire une œuvre avec ou sans intention frauduleuse ; s'inspirer très...
Synonymes :
- démarquer
Contraires :
- créer
Imiter quelqu'un, un groupe, leurs actions
Synonymes :

copier
v.
rI./r v. tr.
d1./d Faire la copie manuscrite, la transcription de.
d2./d Exécuter la copie de (une oeuvre d'art). Copier un tableau.
rII./r v. intr. Reproduire frauduleusement. élève qui copie sur son voisin.

⇒COPIER, verbe trans.
A.— [Le compl. d'obj. désigne un écrit]
1. Reproduire fidèlement un écrit en un ou plusieurs exemplaires. [Il gagnait...] ce que gagne un calligraphe à copier des rôles : douze francs la page (VALLÈS, Réfract., 1865, p. 109) :
1. ... cette bible, par exemple, dont il est question dans la chronique de Cluny et qui avait été copiée et enluminée par Albert de Trèves...
HUYSMANS, L'Oblat, t. 2, 1903, p. 99.
Spéc. Écrire par punition un certain nombre de fois le même texte :
2. — Restez donc tranquilles! continuait le professeur indigné... Quant à vous, le nouveau, vous me copierez vingt fois le verbe ridiculus sum.
FLAUBERT, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 4.
Fam. Vous me la copierez! (pour exprimer l'étonnement ou la désapprobation).
2. En partic. [Le compl. d'obj. désigne un devoir, un exercice scolaire] C'est un paresseux, il copie tous ses devoirs (LITTRÉ).
Emploi abs. Copier sur son voisin, sur son livre de cours. Za... a eu cette émotion à la pensée qu'il pourrait copier à un examen (JANET, Obsessions et psychasth., 1903, p. 211).
B.— [Le compl. d'obj. désigne une œuvre d'art]
1. Reproduire fidèlement une œuvre originale. Copier Raphaël. Meryon s'initia au métier d'aquafortiste en copiant des estampes du Hollandais Zeeman (RÉAU, Art romant., 1930, p. 140) :
3. Vu le Velasquez et obtenu de le copier. J'en suis tout possédé. Voilà ce que j'ai cherché si longtemps, cet empaté ferme et pourtant fondu.
E. DELACROIX, Journal, 1824, p. 72.
Péj. Imiter, plagier l'œuvre d'autrui. En toutes choses la religion, institution soi-disant divine, copie la science humaine (PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p. 281).
2. S'inspirer de quelque chose en en imitant les traits pertinents. Copier la nature. L'art moderne copie l'Inde, le Japon, la Chine et jusqu'aux essais rudimentaires des sauvages de l'Océanie (BARLET, LEJAY, Art demain, 1897, p. 139).
C.— Copier qqn. Calquer son attitude, ses manières, ses propos sur ceux d'une autre personne. Ce jeune homme copie en tout son père (Ac.).
Rem. On rencontre ds la docum. copiable, adj. Qui peut être copié. Aussi le charme apparent, copiable, des êtres m'échappait parce que je n'avais pas la faculté de m'arrêter à lui, comme un chirurgien qui, sous le poli d'un ventre de femme, verrait le mal interne qui le ronge (PROUST, Temps retr., 1922, p. 718).
Prononc. et Orth. :[], (je) copie []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1339 (Cart. de l'hôpital Saint-Jean-en-l'Estrée d'Arras, 141, J. Richard ds DELB. Notes : parkemin pour les comptes faire et coppiier); 2. a) 1636 « reproduire une œuvre d'art » (MONET); b) 1658 « imiter l'œuvre d'autrui » (PASCAL, Factum pour les curés de Paris ds Œuvres, éd. L. Brunschvicg, t. 7, p. 283); c) 1694 « imiter exactement (la nature, etc.) » (Ac.); 3. 1656 « imiter quelqu'un, ses manières » (PASCAL, Provinciales, 4, loc. cit., t. 4, p. 249); 4. 1863 « reproduire frauduleusement (en parlant d'un écolier) » (LITTRÉ). Empr. au lat. médiév. copiare « reproduire un écrit », dér. de copia, v. copie. Les sens 2 et 3 se sont développés en fr., parallèlement aux sens correspondants de copie. Fréq. abs. littér. Copier : 905. Copié : 400. Copiant : 62. Fréq. rel. littér. Copier : XIXe s. : a) 1 315, b) 1 476; XXe s. : a) 1 441, b) 1 072. Copié : XIXe s. : a) 782, b) 563; XXe s. : a) 565, b) 391.

copier [kɔpje] v. tr.
ÉTYM. XIVe; de copie.
1 Reproduire (un écrit) à la main ou par un procédé artisanal. Calquer, imiter, recopier. || Copier fidèlement un texte, un passage important. Noter, prendre (en note), relever. || Copier une lettre. Reproduire, transcrire (→ Charger, cit. 14). || Copier de la musique. || Copier qqch. au propre, au net. Recopier.
1 On peut juger des efforts qu'il (Démosthène) fit pour se perfectionner en tout genre par la peine qu'il prit de copier de sa propre main jusqu'à huit fois l'histoire de Thucydide (…)
Rollin, Hist. ancienne, Œ., V, p. 536.
2 Je vous ai dit que je l'avais trouvé copiant de la musique à dix sous la page.
Rousseau, Dialogues.
Dr. || Copier un acte. Expédier, grossoyer, inscrire, transcrire.
(1683). Reproduire frauduleusement (le texte d'un livre, le devoir d'un autre). || Il a copié le manuel.Il a copié son voisin.
Intrans. || Copier sur qqn. || Élève qui copie sur son voisin, sur son livre de cours.Absolt. || Cet élève a copié. Tricher.
2 (1636). Reproduire (une œuvre d'art). Contrefaire, imiter. || Copier un tableau, une statue. || Copier un maître.
3 Par degrés (au moyen âge), la connaissance et l'étude du modèle vivant sont interdites. On a cessé de le voir; on n'a plus sous les yeux que les œuvres des anciens maîtres, et on les copie. Bientôt on ne copie que des copies de copies, et ainsi de suite; et à chaque génération, on s'éloigne d'un degré de l'original.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, I, I, II, p. 20.
(1658). Imiter (une œuvre). Démarquer, pasticher, plagier. || Copier un roman. || Copier une œuvre exactement, fidèlement, servilement, sans scrupule.
Vieilli. Reproduire, imiter (une réalité), souvent de manière servile ou plate, dans un projet artistique.REM. Dans la langue classique, copier, comme imiter, n'était pas nécessairement péjoratif.
4 J'avais copié mes personnages d'après le plus grand peintre de l'antiquité (…)
Racine, Britannicus, 2e préface.
5 La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer !
Balzac, le Chef-d'œuvre inconnu, Pl., t. IX, p. 394.
6 Le dessin est une lutte entre la nature et l'artiste, où l'artiste triomphera d'autant plus facilement qu'il comprendra mieux les intentions de la nature. Il ne s'agit pas pour lui de copier, mais d'interpréter dans une langue plus simple et plus lumineuse.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, p. 100.
7 (…) quelque mendiante de la route de Pistoïa, brûlée par les soleils et les neiges, qu'avait copiée dans l'argile, avec une fidélité horrible et touchante, un précurseur inconnu de Donatello.
France, le Lys rouge, VIII, p. 85.
3 (1656). Imiter (qqn). Mimer, reproduire, ressembler (à). || Copier les manières d'un camarade. || S'amuser à copier qqn. Contrefaire, moquer (se).
8 Il avait l'âge de Metchnikoff et vivait dans l'ombre de cet homme extraordinaire, imitant ses façons de parler, copiant, sans le vouloir, la silhouette fameuse (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, IV, p. 258.
4 Loc. fam. Tu me la copieras, vous me la copierez : c'est un peu fort ! je m'en souviendrai !Var. (moins cour.) : vous me le copierez.
9 Il est sidéré, le gaffe (le gardien), et il me jette en s'en allant : Eh bien, vous alors vous me le copierez.
Henri Charrière, Papillon, p. 260.
10 (…) la fille (…) qui grognait encore : Ah ! tu me la copieras (…) Pétasse, sale pétasse !
H. Troyat, Amélie, p. 683.
CONTR. Créer, inaugurer, innover, inventer.
DÉR. Copiable, copiage, copieur, copion, copiste.
COMP. Autocopier, photocopier, polycopier, recopier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • copier — COPIER. v. a. Faire une copie. Il se dit également De toutes les copies qu on tire d une écriture, d un tableau, d une statue, etc. Copier fidèlement, diligemment. Copiez moi vite cette pièce. Copier un contrat, un exploit. Copier un écrit mot à… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • copier — COPIÉR, copiere, s.n. Registru în care se copiază (unele operaţii contabile). [pr.: pi er] – Din germ. Kopier[buch]. Trimis de IoanSoleriu, 23.05.2004. Sursa: DEX 98  copiér s. n. (sil. pi er), pl. copiére Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa:… …   Dicționar Român

  • copier — Copier. v. act. Tirer copie, soit d une escriture, soit d une figure. Copier fidellement. copiez moy cette piece. il a copié ce contract, cet exploit. copier un escrit mot à mot. copier un tableau. copier une statuë, un bas relief. cette piece… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • copier — cop‧i‧er [ˈkɒpiə ǁ ˈkɑːpiər] noun [countable] OFFICE a photocopier * * * copier UK US /ˈkɒpiər/ noun [C] ► WORKPLACE a PHOTOCOPIER(Cf. ↑ …   Financial and business terms

  • Copier — ist der Familienname folgender Personen: Andries Dirk Copier (1901–1991), niederländischer Glas Designer Mettin Copier (* 1989), niederländisch österreichischer Fußballspieler Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Untersch …   Deutsch Wikipedia

  • Copier — Cop i*er, n. [From. {Copy}.] 1. One who copies; one who writes or transcribes from an original; a transcriber. [1913 Webster] 2. An imitator; one who imitates an example; hence, a plagiarist. [1913 Webster] 3. a machine that makes copies of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Copier — Nom porté dans la Saône et Loire et dans la région lyonnaise. On le rencontre en Savoie sous la forme Coppier. Le sens est incertain, tant les acceptions du mot cope (coupe) sont nombreuses en ancien français. La solution la plus probable est… …   Noms de famille

  • copier — 1590s, agent noun from COPY (Cf. copy) …   Etymology dictionary

  • copier — Copier, Describere, Exscribere …   Thresor de la langue françoyse

  • copier — ► NOUN ▪ a machine that makes exact copies of something …   English terms dictionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»